• Eidopathie
  • La physique
  • Histoire
  • Pourquoi cela fonctionne ?
  • Les Remèdes
  • Comment se diffuse l'information Eïdos dans l'organisme ?
  • Tarif

Eidopathie ?

Eidopathie ou Eidotherapie est un concept thérapeutique global basé sur les principes de l’énergétique.

C’est une méthode thérapeutique informationnelle basée sur la résonance qu'induit l'utilisation d'un champ Morphique sur le corps énergétique des êtres vivants.

L’Eïdopathie est la suite naturelle du concept de l’homéopathie, elle est basée sur le mode vibratoire et le transfert immatériel d’information.

Eidopathie concerne aussi bien la santé végétale, animale ou humaine, tout ce qui est vivant.

 

Eidopathie en pratique est un soin donné au vivant par utilisation des Ondes de Formes.

Les Ondes de Formes font partie du champ global des OEM (Ondes ElectroMagnétiques), en même temps qu’elles ont une spécificité unique bien à elles parce qu’elles émanent du cœur de la Matière-Energie, le Vide Quantique.

Toute chose animée de vie, tout phénomène physique vivant s’exprime par un double aspect : Physique (matière-énergie) aspect Moléculaire, et Quantique (Information-onde-lumière) aspect Vibratoire.

Le son, les vibrations et leurs fréquences, audibles ou non, sont à l’origine de toute oscillation, tout mouvement, toute énergie, toute vie.

Le mode d’action de l’homéopathie hautement dynamisée repose sur un principe de physique quantique (photon-lumière), et non sur un principe de chimie moléculaire.

L'information se tient donc dans le plan vibratoire et sa puissance tient au fait d’un rayonnement sans matière, d’une In-form-ation (c'est à dire la Forme qui se trouve en dedans) c'est-à-dire son Plan.

La nature des remèdes Eïdopathiques est une empreinte ondulatoire de laquelle émane une information qui a la nature d’une Forme que nous nommons " Eïdos ".

Au-delà du nombre d’Avogadro (interface matière-énergie), les hautes dynamisations induisent une information qui est par définition « immatérielle ».

 

Terme dérivé de son origine Grec, le mot Eïdos.

Ce mot exprime la « Forme », l’image, la forme pensée, l’idée.

L’Eïdopathie par sa nature profonde va devenir une thérapie basée sur une « représentation » de la Forme.

L’Eïdopathie est une thérapie nouvelle structurée sur la notion d’information, qui est par définition immatérielle.

Elle donne la traduction énergétique d’un produit à partir de son essence linguistique (morphème, phonème, graphème),

Le langage est de l'Information synthèse entre l'Esprit et le Corps (le Verbe, la vibration, est au début du processus de Création).

La physique ? 

En physique le spectre des ondes est une ligne droite très structurée, très matérielle allant des plus courtes aux plus longues.

Dans une vision globale et unitaire une ligne droite devient un cercle car les deux extrémités se rejoignent.

Le cercle permet l’acceptation du Quantique, de la Conscience, de la Pensée, de l’Esprit.

Cette vision et ce concept permettent ainsi d'inclure la Conscience dans la Matière et ainsi allier Spiritualité et Matérialité.

Nos soins à visées thérapeutiques deviennent alors beaucoup plus pointus car notre conscience éclairée participe au résultat du traitement.

Avec l'Eïdopathie, le Quantique et le Physique sont Un.

Lorsque nous traçons un cercle sur une feuille de papier avec un compas, le cercle matérialisé représente l’immensité du spectre physique des ondes. Mais ce qui sous-tend ce cercle et qui en a permis sa création c’est la pointe du compas, son centre. Ce centre est désormais invisible, vide, il est la vacuité sans laquelle le cercle n’existerait pas.

Ce vide central est applicable à toute chose crée.

 

Ainsi chaque objet, chaque plante, chaque chose, chaque mot, chaque idée, chaque pensée a son Onde de Forme, née de Rien mais née du TOUT.

Système-Eïdos se structure par :

  • Sons vibratoires
  • Remèdes de Forme
  • Thérapie quantique

 

Histoire :

Cette théorie dérive de la Théorie mathématique des Ethers (1993).

Les chercheurs et auteurs dans ce domaine des hautes dilutions sont respectivement : H.Berliocchi - R.Conte - Y.Lasne - G.Vernot

Leurs nombreuses expériences impliquent l’utilisation d’un matériel de pointe et de techniques spécifiques dans le domaine de la recherche scientifique, notamment médicale, la RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) et le compteur de radioactivité.

Voici quelques-unes des connaissances majeures que leur travail nous apporte dans le domaine de l’utilisation du Système Magnéto-Géométrique, de la Radionique ou du Modèle Morpho-Quantique ou de l'Eïdopathie.

Il est démontré, à la fois par un certain modèle mathématique, mais également par vérification des champs décelables en résonance magnétique nucléaire, ainsi que par l’utilisation d’un compteur de radioactivité, qu’une dilution de remède homéopathique portée au niveau 12 CH (centésimale Hahnémanienne), donc supérieure à N (nombre d’Avogadro) est porteuse d’un « rayonnement sans matière ».

Les solutions homéopathiques émettent des « Rayonnement béta caractéristiques » sans aucun danger pour le patient.

Le phénomène physique sous-jacents à la technique dite de « dilution-succussion », amène la substance active d’un produit à disparaître peu à peu.

La disparition de la matière dans l’eau (le diluant) laisse place à des « Trous Blancs ».

Le Trou Blanc n’est pas une cavité vide, mais c’est un « point super lumineux » émettant une onde particulière.

 

Le Trou Blanc est « une cavitation », « une empreinte » spatio-temporelle qui donne lieu à l’émission b spécifique, une onde de laquelle émane la « Forme » du remède.

Cette « onde » bouscule les molécules d’eau agencées en clusters et fait apparaître des hyper protons qui émettent ce rayonnement caractéristique de la substance active spécifique du remède.

 

Rappelons brièvement qu’il existe trois types de radioactivité naturelle : alpha, béta et gamma.

Sous l’action d’un champ électromagnétique perpendiculaire à sa direction, le rayonnement émis par la source radioactive se sépare en trois composantes : une qui est faiblement dévié, le rayonnement alpha.

Ce rayonnement est uniquement composé de noyaux d’hélium He (2n,2p), une qui est fortement dévié en sens inverse du rayonnement alpha, le rayonnement béta, ce rayonnement est uniquement composé d’Electrons, la troisième composante qui n’est pas dévié par le champ électromagnétique, le rayonnement gamma, ce rayonnement est uniquement composé de Photons.

 

Ce rappel nous permet de confirmer très fortement l’hypothèse que les techniques instrumentales thérapeutiques qui utilisent les ondes de formes sont des techniques génératrices de rayonnement béta composé d’électrons porteurs de mémoire (les Eons de Jean Charon) et de rayonnement gamma composé de Photons qui sont le support de cette mémoire (les Eons de Jean Charon).

Nous pouvons dire que les succussions d’autrefois qui dynamisent le remède sont l’action physique qui génère et active la formation des « Trous Blancs », cavités, cassures ou espaces dits Vides de matière, mais remplies d'une Forme d'ondes Eoniques (Eïdos). Y-a-t-il une différence ?

La « Dilution-Succussion » crée physiquement une discontinuité dans le continuum Espace-temps (cassures de l'espace-temps), et c’est cela qui conduit au paradoxe des Hautes dilutions.

Par conséquent, et c’est ce que nous observons dans la pratique de l'Eïdothérapie :

Ce n’est pas le message chimique qui a un effet homéopathique, mais le message lumineux des Trous Blancs spécifique à la substance de départ qui transporte l’information vers la cellule.

 

Ce message lumineux possède une fréquence vibratoire qui lui permet d’agir sur l’ADN qui se comporte comme une antenne (un récepteur et un émetteur).

Le Trou Blanc émet une onde et une vibration spécifiques.

Le rayonnement béta résulte de l’interaction entre les ondes émises par l’organisme et les liquides dont le corps est constitué (sang, sérum, urine…).

Ainsi, les ondes béta du corps sont à la fois le reflet de la maladie spécifique du patient, mais aussi de son terrain et de sa bonne santé (Cf. ondes Harmonieuses et Dysharmonieuses des thérapies dites de Bio-résonance).

D'après ces auteurs, il est démontré, fait très important, que l’onde rémanente rayonnant des trous blancs est sensible à la force de gravitation du cosmos. Cela explique notamment les pathologies saisonnières et récurrentes, ainsi que les épidémies, mais cette constatation de l’influence de la force de Gravitation sur le remède homéopathique est corroborée par la physique quantique des champs qui prévoit l’influence du cosmos sur le corps humain (expériences des cosmonautes en apesanteur).

Les gravitons du soleil, et la lumière solaire qui en est son expression la plus visible, induisent ainsi les chronoryhtmes, les gravitorythmes, tous les rythmes circadiens qui influencent les molécules vivantes, par l’énergie vitale qui en émane (Dynamis du docteur Hahnemann que l’on trouve dans le remède homéopathique).

La formation de Trous Blancs est donc en relation avec la disparition de la matière, soit sa Dématérialisation.

Il apparaît ainsi clairement que la matérialisation et la dématérialisation est régie par les gravitons (Cf, la Théorie des Universons de Claude Poher).

D’après les auteurs de ces recherches, un Trou Blanc est formé d’un hyperproton, d’un électron et d’un graviton.

Enfin, les recherches sur les hautes dilutions ont permis de préciser que l’eau n’a pas de mémoire propre.

L’eau est porteuse de mémoire, oui, mais uniquement par le fait qu’elle constitue un vecteur des « ondes rémanentes » comme le jet d’une pierre engendre des ondes sur l’eau.

Il n’y a pas de transport d’eau dans le déplacement de l’onde.

Cela permet définitivement aussi d’affirmer que :

« L’homéopathie fait partie du domaine de la Physique Quantique et non celui de la chimie ».

 

Le Modèle Morpho-Quantique et l'Eïdospathie utilisent une très vaste échelle de Dilution-Dynamisation.

Il permet de vérifier expérimentalement toutes les conclusions portées par ces chercheurs sur la puissance des hautes dilutions homéopathiques.

 

L'Eïdoscope utilise la force du Champ magnétique terrestre pour quantifier le rayonnement des produits Eïdos qu’il génère.

Par conséquent la quantité de formation de Trous Blancs et de rayonnement béta induits sur l’eau ou l’éther, par les pictogrammes sonores de l'Eïdoscope, est fonction de la variation de la force du champ magnétique terrestre.

La maîtrise de ce champ dépend de l’exactitude avec laquelle l’instrument oriente les champs Eïdos générés sur l’axe magnétique Nord-Sud terrestre.

 

Bibliographie de cet article :

Théorie des Hautes Dilutions

Aspects expérimentaux -1996

Applications au vivant -  2000 - Préface de Pierre Cornillot

auteurs : Rolland Conte - Henri Berliocchi - Yves Lasne - Gabriel Vernot

éditeur : PolyTechnica

 

Gravitation. Les Universons, énergie du futur

auteur : Claude Poher

éditions du Rocher 2003

Pourquoi cela fonctionne ? ​

Ça marche parce que le concept unitaire n'est possible que si l'on considère qu'il commence dans les plans subtils avant que la Matière-Energie ne se manifeste en ses Formes matérielles

Donc les 4 Forces de l'Univers sont sous-tendues et unies par un principe qui préexiste déjà comme " Un non manifesté ",  dans l'ensemble du spectre des " ondes manifestées "

Nous devons donc agrandir notre analyse et notre mesure du monde observé en y incluant la Conscience mais qui n'est pas seulement notre cerveau.

 

La voie de conduction des énergies qui répondent à la Résonance et à la Similitude est représentée Physiquement (corpusculaire) par l'ensemble des systèmes nerveux centraux et végétatifs et Subtilement (ondulatoire) par l'ensemble de l'Anatomie Subtile de l'être humain qui préexiste en Forme au plan de l'organisation des systèmes nerveux représenté par le champ complet des Centres Chakras Méridiens et Points 

L'accès à la totalité (synthèse) est le point d'acupuncture mesurable sur les mains et les pieds

Ce point manifeste la totalité des champs Physique-émotionnel-mental de l'histoire du patient.

 

Les Remèdes

Le Remède Eïdos se prépare sur de l’eau en la dynamisant par émission de sons dans un champ magnétique, transfert et imprégnation de « fréquences vibratoires orientées et informées ».

Les Remèdes Eïdos sont semblables sur le plan vibratoire aux caractéristiques fréquentielles des produits homéopathiques de dynamisation moyenne et haute, c'est-à-dire, celles dans lesquels on ne retrouve aucune molécule du produit de départ, soit au-delà du nombre d'Avogadro qui sépare Matière et Energie

Il est destiné à tous ceux qui se soignent dans le respect du concept énergétique qui est la base de l'Acupuncture, l'Homéopathie, les thérapies vibratoires en général

L'information sera induite en mémoire sur de l'eau dans un flacon.

Les remèdes Eïdopathiques sont donc un support pour des informations sans molécules.

L’eau est porteuse de mémoire, elle est le meilleur médium de l’information à laquelle elle est sensible.

L’eau a le double aspect physique moléculaire, mais également quantique vibratoire.

L’eau peut être dynamisée par des informations de Formes sonores notamment.

Comment se diffuse l'information Eïdos dans l'organisme ?

Par la salive et le système vasculaire de la cavité buccale.

Une fois le remède préparé, vous versez un peu d'eau informée Eïdos sous la langue en mélangeant à votre salive pendant une vingtaine de seconde puis de l'avaler. Puis éviter de manger dans les 20 minutes.

On ne peut mieux l'expliquer que par ce schéma donné par le docteur P.Chavanon dans ses articles.

1h15 : 70 euros

Remède : 2 euros unité en séance / Remède Son

Remèdes plusieurs jours : sur devis

Défilement vers le haut