• Système Rife & Clark
  • Histoire et concept
  • Informations scientifiques
  • Tarif

Système Rife & Clark ?

Des fréquences transportées par des ondes, c’est le même principe avec les ondes radio, lesquelles sont le support des fréquences des émissions, c’est-à-dire des sons ou des images émis par une station-radio déterminée, comme Radio Classique ou France Musique.

 

Les ondes apportent l’énergie ; les fréquences apportent l’information. Energie et information, une indissociable paire. Mais elles ne doivent pas être confondues.

 

L’énergie, c’est la puissance de guérison disponible pour un être humain, l’information c’est la direction à prendre pour y parvenir.

 

L’on n’arrive à rien, si l’on part dans la bonne direction sans « carburant », ou bien si, même avec une grande puissance disponible, l’on prend la mauvaise direction.

Histoire

Hulda Clark

Soit dit en passant, guérir toutes les maladies ce fut aussi l’objectif de la chercheuse canadienne Hulda Clark, exposé, en particulier, dans son ouvrage de base « La Cure de toutes les maladies », mais la thérapie Clark repose sur différentes approches complémentaires, incluant aussi, comme Rife, la thérapie par les fréquences (en ce cas, zapping) mais en utilisant ses fréquences propres, découvertes à l’aide de son synchromètre.

 

En ce qui concerne Rife, il travaillait avec un tube à plasma de son invention, lequel, à son insu (ces ondes n’étaient pas encore connues et décrites à son époque), produisait déjà des ondes scalaires. Ceux qui ont repris les travaux de Rife ont conçu de nouvelles machines de Rife, lesquelles utilisent toujours un tube à plasma, mais, généralement ce tube n’est pas assez grand pour pouvoir produire un champ d’énergie scalaire suffisant pour pouvoir complètement y plonger la personne à soigner.

 

Royal Raimond Rife

 

 

Les fréquences de Rife ont été définies par lui afin de lutter efficacement contre les micro-organismes (virus, bactéries, champignons, levures) présents dans la plupart des maladies aiguës ou chroniques. C’est le point commun fondamental entre Hulda Clark et Royal Rife, à la différence que la thérapie selon Hulda Clark s’efforce aussi de lutter contre les parasites plus gros que les microbes, tels les ténias, ascaris, douves (vers plats), oxyures, etc., également fortement impliqués, selon elle, dans de très nombreuses pathologies, sinon toutes.

 

Il a été prouvé que, par le phénomène de la résonance (les membranes des parasites entrent en résonance avec les fréquences envoyées dans le corps, de sorte que les parasites et micro-organismes finissent par exploser) certaines séquences très précises de fréquences inhibent, voire détruisent complètement, que ce soit in vitro (dans un laboratoire) et in vivo (dans le corps humain), les virus et les bactéries, mais aussi les levures, les champignons et les autres  parasites pathogènes, sans impact négatif sur les tissus sains et la flore (telles les « bonnes bactéries » intestinales) utile au bon fonctionnement du corps.

 

À son époque Royal Rife avait inventé un microscope spécial, lui permettant de visualiser les micro-organismes sous leur forme vivante ; à l’aide de son microscope spécial, il pouvait donc assurément vérifier que les microbes étaient bien morts après avoir subi le traitement infligé à eux par les ondes modulées de son tube à plasma.

 Dans le cas de la méthode Hulda Clark c’est encore l’utilisation du Synchromètre qui permet de savoir s’il y a encore des pathogènes vivants présents d’une espèce donnée, que ce soit dans un corps humain ou ailleurs.

Informations scientifiques :

https://youtu.be/1w0_kazbb_U (chercheur scientifique)

https://youtu.be/nCkupIqbNXo (exemple effet sur bactérie via microscope)

Sur devis

Défilement vers le haut